Rechercher
  • Mama Sista Doula

LA TOCOPHOBIE : CETTE PEUR EXACERBÉE DE LA GROSSESSE ET/OU DE L'ACCOUCHEMENT



Si bien des femmes appréhendent un peu le grand jour (celui de la naissance et donc le fait d’enfanter), la tocophobie, quant à elle, consiste en une peur très intense et persistante de l’accouchement.


Une peur qui paralyse, et peut conduire la femme à éviter la grossesse, ou préférer donner naissance par césarienne.


Être pressée d'avoir son bébé près de soi, mais redouter à outrance le moment de l'enfantement ; si bien, qu'on préfèrerait accoucher par césarienne.


Il ne s'agit guère d'une simple anxiété concernant la naissance, mais d'une peur viscérale et persistante. Certaines femmes iront jusqu'à éviter toute grossesse, malgré leur souhait d'avoir un enfant.


Les causes de la tocophobie peuvent être diverses et parfois cumulées :


- transmission d’experiences négatives de l’accouchement par les aïeules ou proches (familles, collègues, amies)

- méconnaissance de son corps et de la physiologie de l’accouchement

- culture du tabou

- précédent accouchement traumatique

- violences obstétricales et gynécologiques subies dans le passé

- viols et abus sexuels

- mutilations génitales

- etc.


Véritable peur pathologique, l’accompagnement, l'écoute bienveillante et l’information s’averent être de précieuses ressources ; mais peuvent ne pas toujours suffir pour rassurer la future mère.

Une prise en charge thérapeutique et multidisciplinaire peut alors donner de bons résultats.


Si vous pensez être concernée par la tocophobie, sachez que vous n'êtes pas seule.

N'en ayez pas honte et ne culpabilisez pas !


Faites-vous accompagner. Entourez-vous de personnes et professionnels bienveillants.

Nul ne doit minimiser votre façon d'appréhender la grossesse ou la naissance.

Votre vécu et votre ressenti sont légitimes.


J'ai déjà entendu un professionnel de santé balayer la tocophobie de sa patiente en répondant à ses angoisses de la façon suivante :

"Tel que le bébé est rentré, il sortira, arrêtez donc de vous inquiéter ! Toutes les femmes y arrivent"

Autant vous dire que ce type de propos n'aident AUCUNEMENT à se défaire de cette PHOBIE. Cela pourrait même avoir l'effet inverse, dans le sens ou la femme peut complètement perdre confiance en elle, en son corps... et en sa capacité à devenir mère.


Si vous êtes tocophobe, n'hésitez pas à verbaliser.

Plus vous extérioriserez votre peur, plus il vous sera possible de travailler dessus.


Parlez-en à votre professionnel de santé (sage-femme, obstétricien), et osez solliciter une aide thérapeutique en complément.

Un psychologue, un psychothérapeute, un psychopraticien pourront vous accompagner à travailler sur les causes et les conséquences de votre phobie.

Une doula pourra aussi être une précieuse ressource pour appréhender plus sereinement l'enfantement.

L'hypnose et la sophrologie peuvent également s'avérer être des méthodes interessantes pour surmonter cette phobie.


Quoi qu'il en soit, cette crainte exacerbée n'est pas irrémédiable. Osez en parler pour l'affronter et la transcender.


Vous connaissiez la tocophobie ?

Est ce que vous l’avez déjà vécu ?


N’hésitez pas à partager cet article. Libérer la parole à ce sujet me semble primordial pour déculpabiliser les femmes concernées, sensibiliser l’entourage et promouvoir une meilleure prise en charge de cette problématique. Qu’en pensez-vous ?


Si vous êtes présentement concernée par la tocophobie, vous pouvez prendre RDV avec moi sur Doctolib ou à me contacter par téléphone ou mail.

22 vues0 commentaire